MON CORPS CE HEROS
23 November

MON CORPS CE HEROS

Depuis que le monde existe, le corps de la femme est sacré et précieux. Du moins, c’est comme tel que nous devrions le considérer. 

Nous les femmes sommes les premières à être exigeantes avec lui, à le percevoir comme « trop » ou « pas assez » : trop grosses cuisses, trop petite poitrine, pas assez de jambes, trop grosse tête … Souvent nous le dévalorisons, souvent, nous n’en prenons pas soin au quotidien…et consciemment ou inconsciemment, nous ne l’écoutons pas toujours, nous ne détectons pas les messages qu’il nous envoie … ou ne souhaitons pas les entendre. 

Nous avons tendance à oublier que notre corps n’est pas une machine  mais celui qui nous soutient au quotidien, qui nous permet de vivre notre vie, cette vie si intense, si rapide : c’est grâce à lui que nous nous levons tous les matins, que nous marchons, que nous rions, que nous mangeons, que nous donnons la vie… 

Le rapport au corps a énormément évolué et aujourd’hui, nous avons la possibilité et faisons le choix de le découvrir, de le respecter ou au contraire de l’ignorer. 

Lorsque cette connexion positive est établie, le corps nous donne une telle puissance, une telle énergie … et tout s’aligne parfaitement.

Mais parfois, par choix ou par contrainte, notre corps nous ignore, voir ne répond plus, nous lâche. Cette déconnexion que nous ressentons trouve son origine dans certaines épreuves de vie … des épreuves qui l’ont abîmé, qui ont installé un rapport compliqué, complexe face à lui … parfois même un contexte de haine, de colère ou de tristesse.

Lorsque je demande en consultation à certaines femmes la perception qu’elles ont de leur corps, encore beaucoup trop ne savent pas me répondre. 

Soit parce qu’elles ne se sont jamais posées la question, soit parce que le reflet qu’elles voient ne leur convient pas : vouloir la poitrine d’une autre femme, ses fesses, ses jambes … dans cette démarche de comparaison, ce n’est pas seulement la perception de notre corps qui est mise en cause … mais également la perception que nous avons de nous, en tant que femme ! 

Une femme mal dans son corps sera mal dans sa tête : notre corps est notre socle, notre pilier, notre fondation. Il n’est donc pas rare d’observer des maux de ventre, des maux de tête ou des soucis gynécologiques lorsque le corps n’est pas entendu, n’est pas compris, n’est pas respecté. 

Respecter, admirer, estimer son corps … c’est se respecter, s’admirer et s’estimer soi-même. 

Plus nous serons à l’écoute de notre corps, plus nous apprendrons à le découvrir et plus notre équilibre corps et mental sera établi. .. cette harmonie dont il a besoin pour pleinement exister. 

Aujourd’hui, je vous propose d’aller à la rencontre de votre corps … de l’écouter. Chaque mal correspond à une émotion. Chaque mal correspond à une demande d’aide de notre corps. Notre corps sait réagir, sait s’exprimer … alors écoutez le. 

Vous pouvez vous installer confortablement et fermer les yeux. Prenez conscience de chacun de vos points d’appui, de votre posture, de la présence de votre corps sur votre support. 

Puis prenez pendant quelques instants conscience de votre respiration, de votre corps qui se lève et se soulève au rythme de votre respiration. 

Prenez à présent quelques instants pour écouter votre corps … prenez conscience de chaque partie de votre corps .. des sensations musculaires ressenties … si vous ressentez certaines tensions, demandez vous, sans juger, d’où viennent ces tensions ? Une émotion ? Une situation ? Sans vous juger, observez les messages que vous envoie votre corps … 

Puis, dans cet état de connexion avec chacun de vos ressentis, prenez le temps d’écrire une lettre à votre corps : dites lui ce que vous ressentez lorsque vous le regardez dans un miroir, lorsque vous le touchez … parlez lui comme si vous parliez à un ami en toute bienveillance. Prenez le temps de lui dire tout ce que vous aimez chez lui, même si ce n’est que votre visage, vos yeux ou vos bras c’est un excellent début … soyez conscientes de ce qui vous plaît chez vous. Dites lui aussi tout ce que vous appréciez moins et pourquoi … prenez le temps de communiquer avec ce corps qui vous soutient dans votre vie de tous les jours et faites lui une promesse … de prendre soin de lui .